Hôtel Alhambra

Premier soir au restaurant « l’Alcazar »

Magnifique buffet très varié… bref nous mangeons sûrement un peu trop. L’eau et le vin sont (très) chers ! Nous aurons la note en partant.

Premier jour de thalasso
Nous découvrons le parcours bio-marin, avec des vagues et des bulles pour de bons massages et des jets d’hydromassage pour bien décontracter chaque partie de notre corps.
C’est l’entrée en matière avant « la cure » composée de trois soins chaque jour pendant trois jours et d’une durée d’une heure trente environ par jour.
Que retenir de ce premier moment très agréable… que Lita a failli décoller avec la puissance d’un jet de massage des épaules !
Nous avons droit à un hammam aux algues, un bain bouillonnant et un massage général.
Le hammam ressemble au sauna mais en version vapeur et humidité (le sauna c’est « sec »). Nous sommes badigeonnés d’algues marines bleues et nous devenons « des stroumpfs ». C’est bon pour les articulations et a une action reconstituante. J’ai perdu Lita qui est dans un bain bouillonnant. Je suis avec des femmes françaises et nous discutons. Le hammam c’est pas trop chaud pour moi.Ensuite repos dans le bain bouillonnant en semi obscurité avec un éclairage de couleur changeant. Je retrouve Lita qui arrive pour son massage. Avant il m’est offert une petite tisane de romarin et c’est le massage. Lita se fait masser par une femme et moi par un homme. Pour demain ce pourrait être une femme… m’a dit la responsable.
Le midi nous sautons le repas. J’ai des ennuis avec internet pour envoyer mes messages…
la plage et la mer L’après midi nous allons voir la mer qui est à deux cent mètres;  il est même prévu un touk touk (scooter à trois roues) pour parcourir la distance. ne reculant pas devant l’effort, nous faisons le trajet à pied.La plage est remplie de paillote et la mer est pleine d’algues brunes ce qui ne m’empêche pas de me baigner tandis que Lita fait la sieste sur son transat.
En sortant de l’eau très bonne, un petit vent me saisi ! Je fais une centaine de mètre pour aller discuter avec un pêcheur. Le monsieur est de Tunis pour le dernier jour de fête de la fin du Ramadan. Il est directeur commercial dans le granit. Après ce sympathique échange, je retourne voir lita sur son transat.

Vol à voile

Nous partons pour aller voir ‘les Voleurs’ enfin ceux qui sont en parachute tirés par un hors-bord. C’est un peu loin pour voir où il atterrissent. Nous faisons demi tour et retournons vers l’hôtel. Nous allons vers la ville et achetons deux bouteilles d’eau d’un litre et demi (1,200 dinars les deux), celles (petites) du mini bar de notre chambre étant hors de prix (1,8000 Dinars soit 1 euro)!. C’est en principe interdit d’introduire des bouteilles de boissons dans l’hôtel, mais Monsieur Ali, le sympathique représentant de l’agence de voyage (Calypso et Thalasso N°1) nous a expliqué que si nous ne ramenions pas « un cube » mais des bouteilles dans un petit sac à dos personne n’y voyait rien…
le hall de l'Alahambra
Le soir buffet de l’Alcazar, copieux (peut-être trop !) et Lita a renvoyé le tout dans la nuit… je trouve le « Château Magon », un rouge tunisien très bon…

bon appétit

Ah la thalasso… cela plait beaucoup à Lita !