Au centre des plaines d’Anatolie, Konya (760 000 habitants) est une ville située à 1000 m d’altitude.

C’est une ville sainte avec des monuments religieux prestigieux et c’est la capitale des derviches tourneurs.

Il y a une abbaye de l’ordre des derviches tourneurs fondée par Mevlana qui est devenue un musée.

Nous avons assisté à une cérémonie pendant laquelle cinq derviches tournent pendant presque une heure, les mains tendues vers le ciel pour recevoir et la tête inclinée comme l’axe de la terre. Un orchestre avec tambourin, tambour et flute joue des airs lancinants.

Les photos, discussions ou rires sont interdits. Il y a environ 150 personnes qui assistent silencieusement à la cérémonie.

A la fin de celle-ci, les derviches tourneurs reviennent pour les photos.
Cet ordre est toléré bien que la Turquie soit laïque.

 

 

Konya et les derviches tourneurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.