L’après midi nous repartons avec Richard, deux couples chiliens et un enfant pour voir le site d’Orongo et le volcan Rano Kau.
Après avoir longé la piste de l’aéroport nous prenons une piste qui monte et n’est pas très bonne.

Nous arrivons au point de vue sure le cratère du volcan qui fait 1600 mètres de diamètre et qui est profond de 200 mètres. En bas, il y a de l’eau et des roseaux. Cette eau douce servait antérieurement pour les habitants de Hanga Roa.
Le panorama est exceptionnel et les couleurs changent avec la lumière et les alternances nuageuses. Une brèche au fond permet de voir le bleu de la mer.

Sur une grosse pierre un pétroglyphe est gravé c’est « l’homme oiseau ».

Arrivés à Orongo, une averse arrive et il se met à tomber des trombes d’eau. Nous nous réfugions dans la cabane des gardes du parc à l’entrée. Nous discutons avec le responsable qui parle un peu français et une autre dame qui ne parle qu’espagnol. La pluie ayant cessée, nous explorons le site et Richard nous explique que ce lieu réservé aux nobles comportait une cinquantaine d’habitations dont certaines ont été reconstruites pour partie. Ce site était temporairement habité.

 

Le culte de l’homme oiseau
Chaque année, à l’époque de la migration des oiseaux au printemps, une compétition permettait de savoir qui serait le roi. Chaque chef de clan avait son champion. Il s’agissait pour ceux-ci d’aller chercher un œuf de sterne dans la troisième ile au large de Rapa Nui. L’exercice était d’autant plus périlleux qu’il y avait du courant et des requins. Il fallait aussi revenir, escalader la brèche sur environ 300 mètres et remonter sur le promontoire.
Le premier qui avait un œuf devait rapporter son trophée à son maitre. Ensuite il était rasé et enduit de colorant rouge symbole du pouvoir. Il devenait intouchable comme un dieu, c’était l’homme oiseau. Son chef de clan était le roi pour une année.
Nous accédons tout au bout sur au promontoire où seulement cinq personnes peuvent aller en même temps. Il y a de nombreux pétroglyphes gravés sur les pierres.. Le point de vue sur le cratère est différent car la lumière à changer. Le bleu de la mer apparaît dans la brèche..

Le volcan Rano Kau et Orongo