IMG_6018-1miniLe réveil n’est pas tombé en panne. Notre petit déjeuner avalé, nous descendons prendre « el collectivo » (bus collectif) pour aller au port de Puerto Pañuelo.
C’est assez loin et une heure après nous embarquons sur un catamaran pour une croisière sur le lac d’un bleu profond.
Nous atteignons Puerto Blest.
Nous sommes dans un Parc National, le parc Nahuel Huapi.


L’animation avec les mouettes rompt un peu la  monotonie du voyage. Certains se font pincer les doigts à ce petit jeu, sujet de beaucoup de photos. Le bateau salue l’ile où Perito Moreno est enterré par de grands coups de sirène.

Arrivé à Puerto Blest, un bras du grand lac, nous débarquons ceux qui poursuivent leur excursion vers le  Chili qui est à une dizaine de kilomètres. Notre catamaran repart pour dix minutes de navigation.

Nous arrivons à  un petit embarcadère pour  « une promenade » à pied,  pour gravir 720 marches en bois,  passer par « trois miradores » (points de vue) et atteindre le haut de « la cascada cantaros« , la cascade qui chante. Un lac se cache par là aussi… le lago Cantaros.

La végétation est particulière dans ce milieu humide avec de grands arbres dont des alerces qui peuvent vivre des milliers d’années et grandissent très lentement.

Un majestueux spécimen vieux de 1500 ans est en haut du parcours et après quelques photos, nous redescendons nos 720 marches.

Nous allons au Lago Frias en bus. Comme le rio du même nom, alimenté par le glacier du Cerro Tronador, il est d’un bleu clair curieux.

Nous revenons à pied, au pas de course car nous sommes en retard et le bateau ne nous attendra pas.
Notre retour à Puerto  Panelo est toujours animé par les mouettes puis nous prenons « el collectivo » qui nous ramène au centre ville .

Il y a de l’ambiance et un groupe joue de la musique sur la place. Il y a une longue queue pour admirer l’œuf toujours debout. La fontaine de chocolat est aussi très fréquentée. Nous patientons avec des argentins pour gouter le chocolat de Bariloche.
Pendant ce temps là les bucherons sculpteurs continuent leur travail dans le bruit des tronçonneuses.

La soirée est animée à  l’albergue « Le Gaucho« , Tito, le patron nous ayant préparer des truites à la plancha. Nous partageons le repas avec quatre jeunes de Viedma, la capitale de la Région Rio Negro.

Et puis vers minuit et demi, nous allons faire dodo après une journée bien remplie.


IMG_5699-1

Puerto  Pañuelo

IMG_5711-1

Le bleu du lac sous un ciel bleu, légèrement nuageux

IMG_5774-1

Joujou avec les mouettes…

IMG_5741-1

Repas des mouettes, c’est risqué pour les doigts !

-1

L’ile où Perito Moreno est enterré,
saluée de trois coups de sirène par les bateaux

IMG_5722-1

IMG_5941-1

Puerto Blest

IMG_5926-1

Gymnastique matinale de Lita

IMG_5872-1

Le lago Cantaros

IMG_5892-1

L’alerce, vieux de 1500 ans

IMG_5885-1

IMG_5912-1

Repos dans la descente des 720 marches

IMG_5834-1

Puerto Blest

IMG_5952-1

El Rio Frio…

IMG_59616&

El lago Frias, d’un bleu ciel « curieux », coloré par des sédiments

IMG_5974-1

IMG_6030-1

Le golf de l’Hotel LLao LLao, un hôtel de luxe
non loin de Bariloche et proche du Puerto  Pañuelo

Croisière sur le lac Nahuel Huapi

Une réflexion au sujet de « Croisière sur le lac Nahuel Huapi »

  • Bonjour ,
    merci de nous faire participer à ce beau voyage.Continuez,c’est très beau et très bien commenté !
    Lita est très bien également dans ce rôle d’improvisation une carrière d’actrice est en train de se révéler.
    Bravo ,nous en avons plein les yeux, plein le cœur !
    On vous embrasse.
    Nadine et Pierre

Les commentaires sont fermés.