IMG_3796-miniSur la plage de Saint-Paul, une plage de sable noir, devant le cimetière marin, un monument rend hommage aux hommes et femmes, esclaves amenés de force à la Réunion pour y travailler.

La géographie de l’île, avec ses hauts sommets, ses cirques , ses ravines, offre aux esclaves la possibilité de fuir.

Le marronnage se développe rapidement dès 1725 surtout parmi les esclaves malgaches.
Des milices de blancs se forment alors, et partent en expédition dans les hauts, poursuivre les fuyards jusque dans les cirques que ces communautés marronnes ont été les premières à peupler.


Les marrons sont le plus souvent alors exécutés, et les oreilles ou parfois même les têtes sont ramenés aux maîtres colons. Le plus tristement célèbre de ces chasseurs de marrons fut François Mussard .

Des « marrons » connus, Mafate, Tsilaos, Cimendef, Enchaing …

L’esclavage dans l’Ile été aboli en 1848

IMG_3760-1le cimetière de Saint-Paul

IMG_3794-2pour lire le texte, cliquer sur la photo

IMG_3797-1Pour agrandir, cliquer sur la photo

Plus d’information : Histoire de l’esclavage à la Réunion

Esclavage