Chuncho est âgé d’une cinquantaine d’année. A 17 ans, un accident lui a ôté la vue.

Aujourd’hui, il est aveugle, boit un peu trop et devient violent sous l’emprise de l’alcool.Il vit avec son vieux père de plus de 80 ans dans une maison en bois au bord de la piste, un peu au dessus du petit port d’Estaquilla.

Pour lutter contre ses démons, il part à 8h30 réglé comme une pendule. Il marche le long de la piste toute la journée. Il s’aide d’un long bâton pour le guider dans les cailloux sur le bas côté.

Ceux-ci sont repoussés par la niveleuse qui passe sur la piste très pentue fréquentée par les camions du chantier du petit port.

La côte est rude mais inlassablement il suit son chemin dans la poussière et la chaleur. Quand il passe devant chez lui, il s’arrête pour boire un coup… Il est bien connu dans le village et tout le monde connait son histoire

Je n’ai pas fait de photo de Muncho... tel Sisyphe, ce dieu grec condamné à faire rouler éternellement jusqu’en haut d’une colline un rocher qui en redescendait chaque fois avant de parvenir au sommet , tentative vaine d’achever un travail interminable.

Son cosas de Patagonia