C’est par là, le détroit de Magellan

 

Ce matin, il ne fait pas chaud. Le vent renforce le froid ressenti. Mais cela n’arrête pas les Patagons.
Nous partons vers 9 heures pour aller à 70 km de Punta Arenas.
Nous nous arrêtons au nouveau centre des visiteurs.
Il nous est présentée l’histoire « del Estrecho de Magallanes  » (le détroit de Magellan), une visite très intéressante.

La carte de Antonio Pigafetta (1520)
Une carte du détroit (1601-1700)

Nous apercevons en contrebas « Puerto del Hambre  » (Port Famine). Puis après deux kilomètres en bus, nous arrivons à Fuerte Bulnes.

Fuerte Bulnes, construit à l’origine en 1842, c’est la première installation des chiliens dans ce lieu hostile. Ils sont venus avec la Goélette « Ancud » venant de l’Ile de Chiloé commandée par le capitaine Williams.

 

C’est une réplique du fort Bulnes de 1842 qui a été reconstruite.

Fuerte Bulnes
L’église de Fuerte Bulnes
Fuerte BulnesLes AuraucariasLita a pu sortir de prison
graciée à l’occasion de la journée de la Femme 😉

 

Une surprise, des pumas trainent dans le coin et nous ne pouvons pas faire le petit circuit sauvage autour « del bosque de los vientos « , le bois des vents, par les passerelles, après la visite du Fort.
En cours de route nous avons effectivement vu des traces très fraiches de « ce très gros chat  » dans el Bosque de los Vientos.
Traces de puma…
El bosque de los Vientos (Le Bois des Vents)
Nous ne passerons malheureusement pas à Puerto del Hambre (Port Famine) où il n’y a rien à voir si ce n’est ressentir le drame qui s’y est passé. Vers 1587, deux cents espagnols sont morts de malnutrition dans ce lieu hostile. Ils voulaient prendre possession au nom du Roi d’Espagne du Détroit de Magellan.
Cette position était stratégique pour le contrôle du Détroit.
Il n’y eu qu’un survivant recueilli par Francis Drake, un corsaire anglais.
Puerto del Hambre (Port Famine) un lieu assez lugubre
vu du centre des visiteurs
Plus tard, en 1848, les chiliens s’installeront à Punta Arenas

Un petit arrêt au centre du Chili, 4000 km vers le nord 4000 km vers le sud avec la région antarctique chilienne(1)

 

Le centre du Chili…

 

1 – Voilà pourquoi, il est difficile de mettre une carte du Chili sur le blog… ça ne rentre pas sur l’écran

Estrecho de Magallanes, Fuerte Bulnes

2 réflexions au sujet de « Estrecho de Magallanes, Fuerte Bulnes »

Les commentaires sont fermés.