Notre blog ne nous suit plus ou inversement nous ne suivons plus notre blog … Internet capricieux et ordinateur récalcitrant ne facilitent pas toujours les choses… le blog sera mis à jour avec les photos quand nous rentrerons en Corrèze.
Un proverbe patagon dit , « Qui se presse en Patagonie, perd son (ou le) temps  » .

Après un bon séjour à Punta Arenas, nous avons eu une croisière expédition assez mouvementée… Une nuit agitée et le lendemain matin, le bateau bougeait beaucoup, nous étions dans l’Océan « Pacifique » … Notre capitaine a changé notre route pour nous abriter le plus possible dans les canaux fuégiens ..
Nous étions encore cette année à table avec des compagnons très agréables, un couple de mexicains (Laura et Miguel), un couple de médecins chiliens (Jimena et Juan Pablo), une brésilienne (Suely)…avec Mariano aux petits soins avec nous.
Nous avons aussi retrouvé nos amis travaillant à bord du Via Australis qui ont changé de bateau pour le Stella Australis…
 
Arrivés à l’Isla de Hornos, il a été impossible de débarquer, la mer étant très agitée sous un vent important. Donc, cette année, nous ne saluerons pas l’Albatros du Cabo de Hornos avec notre drapeau.

Nous nous sommes consolés, car nous avions été trois fois à terre dans ce site où il n’y a rien à voir, si ce n’est que ce lieu est mythique, un bout du monde.
Nos autres compagnons de voyage, pour qui c’était leur première fois ont bien sûr été déçus.
 

Puis quatre jours plus tard, nous étions à Ushuaia, un autre bout du monde

Nous avons été accueillis chaleureusement par Miriam et Hector dit Lolo…nos compagnons de table dans la croisière avec le Via Australis l’année dernière.
 
Nous visiterons avec eux la Tierra del Fuego, deux jours dans l’immensité de l’interminable Pampa patagonne avec ses estancias isolées et la forêt patagonne… où il n’y a aucun touriste 🙂 uniquement des guanacos, des condors, des zorros ( renards) et divers oiseaux. Ici vivaient des hommes, des indiens, les Selk’nam, exterminés par les colons des estancias.
 
Des rencontres, de nombreuses photos et des histoires locales… à découvrir plus tard dans le blog.

Son cosas de Patagonia

2 réflexions au sujet de « Son cosas de Patagonia »

Les commentaires sont fermés.