Son cosas de Patagonia

Le Vice-consulat de Patagonie à Favars a fêté dignement son troisième anniversaire le 14 juillet 2017 avec ses amis.

Nos convives n’ont pas échappé au discours du Vice-consul consacré à la Patagonie – bien sûr – , un verre de Pisco sour dans une main, des toasts de chair d’oursin de Patagonie ou des friandises mapuche dans l’autre main 😉 …

« Traces de Patagonie

Un morceau de terre qui ressemble à des moments de folie, d’agonie douce, furieuse, rouge, blanche; des lieux, des gens surtout, des mots qui cinglent, murmurent, sanglotent ou transpercent : Tierra del Fuego, tchelos, Chilotes, Yaghan, Ukika, Los Antiguos, Alakaluf, Mejillones…

Avec ces ciels gercés d’espoirs, ces destins d’extrêmes, ces couleurs dont on n’a toujours pas trouvé le nom, ces souvenirs brutaux de ce(ux) qu’on n’a pourtant pas connu, de là-bas, c’est sûr, on ne revient pas intact.
Plus fort ? Plus serein ? Plus déchiré ? Plus criblé de doutes ?
Qui sait ?

Plus, en tout cas.

Comment peut-on être patagon ?

Sous nos pieds, exactement, de l’autre côté du globe, la tête à l’envers, donc sur l’extrême bord inférieur de la carte, juste avant d’en tomber, la Patagonie existe, les Patagons aussi.

C’est le sud du Sud. « El fin del mundo » : le bout du monde,  mais pas la fin, « Le cul du monde », comme l’on dit ici, ou encore : « Là où le monde tombe hors de la carte ».

C’est l’une des dernières terres mythiques du globe, lourde de légendes ancestrales, autant que de clichés contemporains. Terre de l’« extrême », des vents qui rendent fou, du froid et de la pluie à ne pas mettre un Européen dehors…

Terre des quarantièmes rugissants et du cap Horn, le plus grand cimetière de bateaux du monde, terre de l’enchanteresse et introuvable Cité des Césars, cette autre Atlantide. »…
(Thierry Fiorilli)

 

Après le discours du Vice-consul, nous sommes passés à table, un menu patagon arrosé de vin chilien et argentin…avec un intermède, le trou patagon (sorbet citron vert arrosé de Pisco)

Nous étions une trentaine pour le diner patagon sur une table aux couleurs patagones, bleu, blanc et vert…

Un tirage au sort a permis à chacun (ou presque) de trouver sa place autour de la grande table

Les dames ont aussi tiré au sort pour gagner l’un des petits bouquets offerts en souvenir par le Vice-consulat

Un feu d’artifice a clôturé la soirée;  enfin pas tout à fait puisque il y avait encore les desserts de Lita…

Troisième anniversaire du Vice-consulat de Patagonie

7 réflexions au sujet de « Troisième anniversaire du Vice-consulat de Patagonie »

    1. Le feu d’artifice été (bien 😉 ) tiré avant le dessert; ça commençait à fraichir .. mais il n’y avait pas de photographe ou de cinéaste

  • C’était une réception ROYALE…!(s’il n’y a pas de roi en Patagonie? nous en avons un sous la main!!!). et tout cela avec le soleil cette année!
    Félicitations Monsieur le Vice Consul, et bravo Lita.
    Merci pour les photos de l’Aveyronnais et le magnifique pont.
    Bonne continuation, avec le soleil..?
    Annette et Michel

  • Une bien belle fête encore à FAVARS d’après les photos et commentaires. Bravo à vous, il va bien falloir que nous rejoignons l’équipe avant qu’à notre tour nous ayons des soucis…!

  • et oui, c’est comme ça ,… la grande classe , en terre Favaropatagoniquement Gérard et Lita…! et tout le monde était joyeux. gracias 1000 à tous les deux. bises

  • nous avons vécu cet anniversaire Patagon avec le discours de Monsieur le Vice Consul qui a même trinqué avec nous .Bravo Lita et Gérard ( je n’irai pas jusqu’à dire St Gérard !).
    Nadine et Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.