Chaque année, c’est chronique, crise de patagonite aigüe ….

Le diagnostic est tombé sur Facebook, en cette période de grippe, Gérard est atteint de Patagonite aigüe.

Une pathologie patagone avec des symptômes bien accentués de manchotite (symptôme plus connu en anglais sous le terme de pingouinoïte).

L’ordonnance du médecin est simple :

« je conseille un séjour d’au moins cinq semaines en Patagonie et plus particulièrement vers le détroit de Magellan et en Terre de Feu, une visite aux Manchots de Magellan (Pinguinos de Magallanes) et aux Manchots Rois (Pinguinos Reyes) et un passage au Cap Horn ne peut pas faire de mal » .
Les médicaments prescrits, « quelques verres par jour de vin, du Malbec – si possible de la Bodega del Fin del Mundo –  du Carmenere et du Pisco à déguster au cours des repas »

NB: Il n’y a aucune prise en charge de ce traitement par la Sécurité Sociale et la mutuelle

Le diagnostic de Pierre, Vice-consul de Patagonie au BEAUSSET est sans ambiguïté :

« La patagonite aiguë devient chronique dans 99,99% des cas. Mais elle ne tue pas : au contraire elle rend plus fort. Elle fortifie l’âme et confère le don de double vue. ».

Extrait du « Traité des maladies rares et poétiques » de Jean-Marie Ghislain PÉNET.

Période de grippe … non de Patagonite