La Patagonie sans vent, ce n’est pas la Patagonie

Et nous voilà en Patagonie après beaucoup d’heures d’avion.


Un retard à Sao Paulo nous a un peu inquiété pour la correspondance à Santiago mais cela s‘est bien passé.
L’Airbus A 320 à l’atterrissage à Balmaceda a bien tangué mais le commandant de bord avec humour nous a souhaité la bienvenue « Bienvenido en Patagonia »
Le chauffeur du minibus pour aller de l’aéroport de Balmaceda à Coyhaique conduisait comme il pouvait, en téléphonant et discutant avec sa voisine… le bus faisait quelques embardées avec le vent
Arrivés à l’Hostal, nous retrouvons son dueño, Juan-Carlos qui nous a oublié pour la réservation… mais il nous conduit en taxi non loin dans un autre hostal « El Nevado ».

Nous allons diner au très bon restaurant Lito’s, deux excellentes « merluza frites avec une petite sauce » …
Et le vent nous a bercé pour nous endormir…
Décalage horaire moins quatre heures… et nous nous sommes réveillés à 5 heures du matin heure locale…. c’était notre premier jour.

Voyage – Voyage