San Carlos de Bariloche

Posté le mercredi 27 mars 2013 à 21 h 03 min

"Une petite ville suisse" au bord de lacs magnifiques

IMG_5330-1miniAprès notre voyage nocturne en bus – sans panne cette fois – nous sommes arrivés à 8H30 à San Carlos de Bariloche, une ville au nord de la Patagonie. Nous avons fait encore 795 km sur la Ruta 40 sur des pistes par endroit. Nous étions secoués comme des pruniers. Sur les pistes de la ruta 40, la vitesse maximum est de 70 km/h.
Il fait très beau, soleil et chaud…Nous avons trouvé « una albergue » (une auberge), « Le Gaucho » où le patron nous a très bien accueilli. La chambre est simple, propre et nous y resterons 4 nuits.
Nous réservons  nos excursions pour trois jours.Nous avons aussi pris nos billets de bus pour Buenos Aires et des billets pour «  le collectivo » (Le bus local).
Les problèmes d’intendance étant réglés, nous sommes allés dans un petit restaurant italien à oublier, la viande et les papas (Pommes de terre) étaient mangeables sans plus. Nous faisons un petit tour en ville avant notre excursion.Sur une petite place se dresse une grande tente en forme de dôme et dessous qu’y a t’il ? Un grand échafaudage et des ouvriers qui travaillent assez haut sur un œuf de Pâques en chocolat. La ville concourt pour le plus gros œuf de Pâques.Bariloche est une petite ville toute coquette avec beaucoup de maisons en bois, quelquefois, le bois est associé à  la pierre ou à la brique mais c’est toujours avec goût. La ville est très animée et très propre. Elle est au bord d’un grand lac tout bleu. C »est une station de sport d’hiver chic pour les argentins mais nous ne sommes pas en hiver.

Le minibus vient nous chercher,
Nous avons fait notre petit tour en bus, c’est pas fatigant du tout !. Nous avons pris un télésiège pour monter au « Cerro Campanario » et découvert des lacs et de superbe panoramas.
Nous en avons encore pris plein les yeux !

Nous nous offrons un petit café, un schwepps citron et deux parts de tarte au citron recouverte de meringue avec une vue panoramique sur les lacs.

Le tour c’est terminé par la visite d’une église malheureusement fermée.
Le bus nous a laissé devant l’hôtel après avoir laisser tous ses autres passagers. En disant au revoir à Bernardo, le guide et au chauffeur, nous avons entamé une petite discussion. Le grand père de notre guide était basque espagnol de Navarre et le chauffeur avait approché le roi d’Espagne qui s’était arrêté dans un restaurant où flottait un drapeau espagnol, bref de quoi bien discuter pour notre asturienne de  Lita et de perfectionner mon espagnol pour moi.

Ce soir nous n’avons pas faim et nous irons au lit de bonne heure car demain notre excursion commence à 8 heures… de la navigation sur un lac… A suivre

Nous sommes à 1570 kilomètres de Buenos Aires et 25 heures de bus…


IMG_5283-1
Le dôme… que cache t-il ?IMG_5291-1Un énorme œuf au chocolatIMG_5299-1Le chef explique le travail du chocolatIMG_5307-1IMG_5312-1Notre albergue… El Gaucho

IMG_5389-1

Le télésiège du Cerro Camparino

IMG_5326-1

Un panorama grandiose sur les lacs autour de Bariloche

IMG_5337-1

IMG_5354-1

IMG_5366-1

Nous n’avons pas trop peinés,  mais quand même droit à un petit gâteau !

IMG_5415-1

IMG_5426-1

IMG_5445-1L’église était fermée… si le pape argentin savait cela !

Vous pouvez laisser une réponse, ou untrackback de votre propre site.


2 commentaires sur “San Carlos de Bariloche”

  1. Martine dit :

    Quelle chance de pouvoir découvrir ces magnifiques paysages. Quant à l’oeuf, je pense que vous en auriez bien mangé un petit bout….
    A midi en Corrèze, nous avons fait le repas des farcidures et avons bien pensé à vous.

    Bises et à bientôt.

    Martine et François

  2. Sophie y Benjamin de la isla de pasqua dit :

    Je viens d’avoir ma reponse à mon commentaire, vous allez ensuite à Buenos Aires…
    A ne pas manquer si vous avez le temps la visite guidee del cementerio de recoletas…
    http://www.cementeriorecoleta.com.ar/visitas_guiadas.htm
    Profitez bien en tous cas de ces magnifiques paysages et de la douceur argentine :)
    Sophie et Benjamin

Laisser une réponse